Hassan Makaremi

Psychanalyste Chercheur Artiste

autres langues

Quelle simple lourdeur, ce fardeau des souvenirs sur nos rêves,
Nous qui n'avons peur ni de la pluie, ni du pain.
Le monde ressemble à deux moitiés,
Qui prend chacune son propre chemin,
Pour apprendre aux combattants en fuite et les amoureux précipités:
Le sourire d’Adieu.

Et offrir la parole aux Palourdes de l'océan
Douleur dans son fort intérieur est porteur épousé des vêtements noirs,
Et l'amour dans sa rougeur est passionné de la blancheur de demain.
Et la verte éternelle,
Caché aux noyaux chauds est prêt à recommencer.
Aux, chanteurs combattants contre du blé!

Aux, petits cœurs derrière les portes fermées!
N'entendez pas vous l'appel des mythes?
Je reste pour réciter les mythes qui ont été oubliés même, des souvenirs
Pour réconcilier les deux moitiés du monde avec un sourire.
Avec un sourire réconciliant.

Hassan Makaremi

Paris mai 2013

L’histoire de cet univers ne loge pas dans nos petits comptes.
Nos petites et faibles respirations quotidiennes sont additionnées par les galaxies lointaines.
Dans la Soustraction de la présence de la vie,
Tous les horizons n'apparaîtront pas.

La multiplication de tous les symboles des humains Ne dépasse pas d’un.
Et le monde des vivants divisé par zéro a encore une certaine distance à l’infini.
On peut les apprendre, Ces quatre opérations principales,
Seulement, Entre l’école de l’enfance et l’école de la sagesse
L’histoire de cet univers ne loge pas dans nos petits comptes.

Hassan Makaremi

Paris Été 2010

Chaleur de mon corps,tu viendra
"Mon âme Égale", tu viendras

Pensés, Discours, Actes,
De même cœur, en joie et chanson,
Chaleur de mon corps, tu viendras
"Mon âme Égale", tu viendras

Tu es mon nom vers le futur Sur le cœur,
comme le premier "caractère"
Tu es, la mère des mères , tu es pure
Tu es le premier verbe, tu es la lumière
Chaleur de mon corps, tu viendras
"Mon âme Égale", tu viendras

Tu es le flambeau permanent de connaissance
Tu es le drapeau coloré en mouvement
Tu es le jour, tu es la Nuit et chaque aube
Tu es l’âme, le corps et provision de route
Chaleur de mon corps, tu viendras
"Mon âme Égale" , tu viendras

Hassan Makaremi

Avril 2009

Quel plaisir le canari et la lune et la pluie et l’enfance

On ne peut pas regarder la fugue amoureuse d’un désir comme
Un bleu de canari
Non

On ne peut pas inventer une question comme
La mélodie de l’image de la  lune
qui se pavane dans l’étang de l’enfance

Même
On ne peut apprendre aux mains du désir
Le parfum mélodique de la fraîcheur
Tel un regard de pluie 

Cependant,
On peut aller jusqu'aux profondeurs de l'existence possible et revenir
Comme la respiration d’un enfant qui dort

Quelle impuissance profonde
Est notre puissance prolongée
Quel plaisir les bras ouverts de l’Homme,
Et son sourire coloré de l’amitié.
Quel plaisir le canari et la lune et la pluie et l’enfance

Hassan Makaremi

Paris,  Automne 20