publié le:

Abandonné, méconnu, incompréhensible ;
Vainement représenté par les palettes ;
Crucifié dans les images  ;
Imbriqué  de relations ;

En ton nom les guerres sont écrites ;
Ton image est soudée à l’homme, à la lune ;
Vagabond comme vent, d’une bouche à une oreille ;
Exalté, d’une main à l'iris ;

Je suis aux aguets de cet instant fugace ou,
Caméléon,
Tu voles d’un regard à l’autre.

Hassan Makaremi

1985

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *