J’étais toujours là

publié le:

Je ne  vis pas,
Je remplis le vide de ma place.
Ils me cherchent avec un questionnement du regard,
Un message caché.

Avec une lumière simple,
Avec un air attirant,
Chaque fois, un nouvel univers,
Ouvre ses bras à travers des fissures du temps.

Sans goûter le délice de ce voyage,
Je reviens et,
Je remplis le vide de ma place.
Comme si,
J'étais toujours là.

Hassan Makaremi

2002 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *