Le miroir de héros de patrie

publié le:

Ma mère regarde hautement,
Au flotte de sang de liberté d’"Evine".
La couleurs d’automne des vallées,
En souvenir des groupes.

Fières,
Avec les chansons de savoir, pouvoir, et la vie,
L’odeur des lignes des routes : Halte ! Sang !
La danse de taille casé de deux hommes,
Dans le regarde d’un enfant de trois ans, la tête baisé,
Le même "Alborz", cette lionne crie au mort de sa fille innocent,
Est la même.

N’est - ce pas le moment de faire descende ce cavalier ?
Le même " Babac ", un chevalier de peuple, avec de sel et pain,
De deux à cent, aide est une aide ;
Chacun à sa mesure.

Regarde un autre coin:
"Takhtie", le héros de notre génération Tourne au milieu,
Pour l’amour de liberté, danse avec ses pieds,
Dans le champs de défense de sa patrie,
Et baise sa tête avec le respect.

Devant le regarde de nouvelle génération.
Entre les petites maisons des villes et villages,
Avec un journal, une chanson, un slogan d’amour ou un bal,
La même patrie.

Hassan Makaremi

1983

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *