publié le:

Libre de la guerre imposée du destin ;
De l’ivresse,
Du mépris,
De l’obéissance intérieure,
De la recherche inutile d’une pensée pure, comme raison de vivre,
De l’effort non imposé,
De la chaleur d’un cœur qui ne bat plus.

Qui peut prendre la place des étoiles en conjecture ?
Fais la paix !
Le fameux matin humide ne t’oublie pas.
Mots du sommeil, messagers de la vie ;
La plante, la pierre nous annoncent la naissance du poisson sur le granit.

Hassan Makaremi

 1992

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *